HERBORISTORY

LE PORTAIL DES PLANTES MÉDICINALES

20/21èmes siècles

20/21èmes siècles (3)

mardi, 09 juin 2015 00:55

Dr Daniel Penoël

Écrit par

Le Docteur Daniel Penoël est l'inventeur de l'aromathérapie Quantique.

Osmobiose.fr

mardi, 09 juin 2015 00:54

Dr Jean Valnet (1920-1995)

Écrit par

Jean Valnet est né le 26 juillet 1920 à Châlons-sur-Marne (aujourd'hui Châlons-en-Champagne, dans la Marne), mort le 29 mai 1995 à Vulaines-sur-Seine (Seine-et-Marne), est un médecin et chirurgien français, spécialiste de la médecine par les plantes, dans les domaines de la phytothérapie et de l'aromathérapie.

Médecin et chirurgien des armées, il a réhabilité dès 1948 les traitements naturels en définissant plus particulièrement et de manière scientifique le pouvoir thérapeutique des huiles essentielles. À une époque où plantes et essences étaient en presque total oubli, il a codifié leurs propriétés, leurs indications et introduit les posologies utiles dans la pratique médicale.

Son oeuvre toute entière et son enseignement, bien connus de tous les spécialistes du monde entier, l’ont consacré "père de la phyto-aromathérapie moderne". Le Docteur Valnet a donné naissance aux deux grands courants d’aromathérapie : l’école française qui, relevant d’une approche clinique et scientifique, s’inscrit dans la grande tradition médicale française, et l’école anglo-saxonne qui a choisi la voie plus spécifique du bien-être.

Médecin humaniste, précurseur et visionnaire, le Docteur Jean Valnet s’est alarmé dès les années 50 "des dangers du tout chimique, désastreux pour la terre et la santé des hommes"... Les huiles essentielles Docteur Valnet sont toutes certifiées agriculture biologique, chémotypées, botaniquement et biochimiquement définies, 100 % pures et naturelles. Elles sont extraites des végétaux soit par distillation à la vapeur d’eau basse pression, soit par expression.

Visionnaire, il écrivit en 1970, “La culture biologique apparaît de plus en pluscomme la seule solution d'avenir, source de santé et de vie,scientifiquement étayée, et de ce fait l'une des alliéesincomparables du médecin”.

Avec René Maurice Gattefossé, le docteur Jean Valnet peut être considéré comme un des fondateurs de l'aromathérapie moderne[réf. nécessaire]. Il a créé ses propres complexes aux huiles essentielles, vendus en flacon spray en pharmacie et en magasins bio.

Son parcours :

Il est diplômé de médecine légale et de psychiatrie, diplômé de microbiologie et d'hygiène, diplômé d'hygiène et de médecine coloniale, diplômé de médecine du travail (1943-1944),

En 1945, il obtient son titre de docteur en médecine et il est nommé médecin lieutenant et assistant chirurgien aux hôpitaux d'évacuation 412 et 501 en Allemagne. Il devient médecin de l'École spéciale militaire de Saint-Cyr et de l'Ecole d'application de l'infanterie.En 1948, il est nommé médecin capitaine.

De 1950 à 1953, il est nommé chirurgien de l'antenne chirurgicale avancée au Tonkin. Il y pansait les blessés avec des solutions aromatiques en obtenant des résultats selon lui généralement bien supérieurs à la moyenne 4.

De 1953 à 1959, il est médecin-chef du secrétariat d'Etat à la Guerre, de l'état-major de l'armée et du cabinet du ministre des Armées.

En 1958, il est nommé médecin commandant puis médecin lieutenant-colonel (ER).

En 1959, le docteur Jean Valnet quitte l'armée pour retourner comme médecin civil à Paris et pour poursuivre ses recherches. Il se consacre à l’étude, à l’enseignement de la phytothérapie et de l’aromathérapie.

En 1971, il est suspendu pendant un an par l'Ordre des médecins, suite à la parution de son ouvrage Docteur Nature.

En 1985, le docteur Valnet a choisi de confier la réalisation de ses préparations au laboratoire Cosbionat, spécialisé dans la fabrication et le conditionnement de produits aux plantes. Depuis cette date, ce laboratoire se consacre exclusivement à l’aromathérapie familiale du docteur Valnet.

mardi, 09 juin 2015 00:50

Maria Treben

Écrit par

Maria Treben (née en 1907 et décédée en 1991) était une herboriste autrichienne du xxe siècle. Elle est devenue célèbre grâce à son livre La Santé à la pharmacie du bon Dieu (en allemand : Heilkräuter aus dem Garten Gottes), qui s'est vendu en plusieurs langues et en plusieurs millions d'exemplaires.

Elle est née le 27 septembre 1907 à Saaz dans la région des Sudètes, seconde d'une famille de trois filles. Son père était imprimeur. Sa mère était femme au foyer. À l'âge de dix ans, elle perdit son père dans un accident tragique. Deux ans plus tard, sa mère vint vivre à Prague avec ses trois filles. Maria Treben après ses études dans un collège de filles, trouva un emploi dans les bureaux du quotidien Nouvelles de Prague.

Après 14 ans dans cet emploi, elle se maria à un ingénieur, Ernst Gottfried Treben, et resta ensuite toute sa vie une « femme au foyer ».

Le jeune couple s'installa dans la maison des parents de son mari à Kaplitz. Quelques années plus tard, il leur naquit leur fils unique Kurt Dieter. Sur la fin de l'année 1945, Ernst Treben fut emprisonné. Sa femme passa alors deux ans dans des camps de réfugiés avec son jeune fils.

Une fois réunie, la famille Treben s'installa en Autriche. Ils vécurent à Mühlviertel puis à Grieskirchen à partir de 1951.

L'élixir du Suédois

À la fin du xixe siècle, le médecin suédois Klaus Samst soignait avec des remèdes traditionnels : il composa une formule en réutilisant un ancien médicament principalement composé d'herbes, la thériaque vénitienne, à laquelle il ajouta dix autres herbes médicinales. Cette formule prit le nom populaire d'élixir du Suédois. Comme la thériaque vénitienne, c'est une panacée : il sert à soulager de nombreux maux. Il s'utilise aussi bien en application externe que par ingestion.

Maria Treben l'a de nouveau rendu populaire à l'époque moderne.

Vous êtes ici : Accueil Herbori'stories Autrefois 20/21èmes siècles

Le portail français des plantes médicinales : pluridisciplinaire, communautaire, une source d'informations !

Connaissance des plantes

  • Monographies de plantes
  • Matières phytothérapeutiques
  • Cahiers thématiques

Philosophie

"Il faut accepter de planter pour que d'autres récoltent ailleurs et plus tard."

[Bernard Werber] Extrait de La Révolution des fourmis