HERBORISTORY

LE PORTAIL DES PLANTES MÉDICINALES

mardi, 09 juin 2015 01:08

Les sorcières

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

                                                                                        Qu’est-ce qu’une sorcière ?

sorciere

 

Le mot sorcière vient de sourcière. Les sorcières authentiques sont des sourcières, c'est-à-dire les gardiennes d'un savoir ancien qui a précédé les religions monothéistes, savoir qui considère que le divin réside partout dans la nature. L'homme s'est éloigné de la nature, de la tradition et de la puissance des sensations vraies. Heureusement, la sorcière a toujours été là pour montrer le chemin. Au-delà de l’engouement actuel pour les sorcières et les citrouilles, certaines personnes ressentent le besoin de revenir à leur vraie nature, celle que des siècles de poudre aux yeux, et d’interdits leur ont extorquée. La sorcière est là pour les aider. 
Aux origines, la sorcière était la prêtresse de la nature, la gardienne de la vie. Elles étaient dotées d'un potentiel vital beaucoup plus riche et de perceptions plus profondes que les hommes. Les Anciens la vénéraient pour son savoir. Il n'y a rien de maléfique là-dedans. Par leur connaissance de la nature et leur prescience, elles étaient les intermédiaires entre les vivants et les forces supra-naturelles, entre les temps et les niveaux de conscience. Sorcière ne veut pas dire méchante, mais douée « du pouvoir d'influencer le sort ». Beaucoup de femmes entraient dans cette définition : les guérisseuses, les voyantes, les accoucheuses, les enchanteresses, etc.

Lu 282 fois
Plus dans cette catégorie : « Nicolas Culpeper (1616-1654)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Vous êtes ici : Accueil Moyen-âge Les sorcières

Le portail français des plantes médicinales : pluridisciplinaire, communautaire, une source d'informations !

Connaissance des plantes

  • Monographies de plantes
  • Matières phytothérapeutiques
  • Cahiers thématiques

Philosophie

"Il faut accepter de planter pour que d'autres récoltent ailleurs et plus tard."

[Bernard Werber] Extrait de La Révolution des fourmis